Dé-confinement ponctuel

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Dé-confinement ponctuelCinq semaines se sont écoulées, et mon corps n’arrête pas d’être sollicité de toute part par mon mari et notre vieux voisin.Alain connaît tout de moi. Il sait lire au travers de mon regard mes désirs les plus profonds, et il sait y répondre au delà de toutes mes espérances. Mes derniers interdits avec lui saute en éclat, pour faire place à une sexualité débridée.Le vibreur de mon téléphone, m’indique qu’on m’avait laissé un message :«  J’arrive et je te réserve une surprise. Tiens-toi prête. Je t’aime… PS. trop envie de toi !… ».Mon cœur se met à battre un peu plus vite. Nue à la maison, je sais si je dois enfiler quelque chose ou l’attendre docile et soumise.Dans mes pensées lubriques, un coup de klaxon, me fait sursauter. A peine ai-je le temps de réaliser qu’il est déjà devant moi accompagné de Christian et David. Paul n’est pas avec eux et je l’entends qui tond sa pelouse.Ils m’embrassent chacun en me roulant un pelle et en me pelotant comme ils ont l’habitude de faire. « Tu es toujours aussi bandantes Michèle. » Me complimentent-ils.Je les fais entrer, mais Alain propose de boire un coup sur la terrasse au soleil. Là Alain me demande :« Alors heureuse de ma petite surprise ? »« Oui très. Tu sais bien que c’est toujours un plaisir d’être avec mes amis. »Christian poursuit :« Michèle, tes-tu toujours aussi joueuse ? »Après quelques secondes d’hésitation, je lui dit :« Heu … Oui tu le sais bien . »Il me tend alors un foulard.« OK, alors mets le sur tes yeux ! »Surprise par cette illegal bahis demande, j’obtempère néanmoins. David et Alain reste silencieux. Mais également, je n’entends plu le bruit de la tondeuse de Paul. Christian me prend la main en me disant :« As-tu confiance en nous ? »Dans un souffle, je réponds pas l’affirmative. Mon cœur bat la chamade. Mes jambes sont en coton. Alors que j’étais nus à leurs arrivées et sans complexe ou la moindre pudeur, maintenant que j’ai le bandeau sur les yeux, je ressens un mélange de peur de peur et d’excitation incontrôlables. Une main se pose sur mon visage et descend sur mes seins en les palpant délicatement. Es-ce la main de mon mari ? De David ?, De Christian ou de Paul qui nous aurait rejoint ?David prend la parole :«Tu dois juste de nous écouter et faire ce que nous te demandons sans poser de question. »En appuyant sur ma nuque, David m’ordonne :« Suces le ! »Mince ? Sucer qui ? Un gland humide, chaud et doux se pose sur mes lèvres pulpeuses. Je m’applique sur le champ à prendre en bouche ce dard qui m’est proposer sans sa voir à qui il appartient. D’abord doucement, en cherchant à qui il appartient, je pars à la découverte de cette hampe avec ma langue glissant tout le long puis m’attardant sur le gland turgescent. Du bout de ma langue, je tourne autour de cette fraise si goûteuse. Exhibée devant mes amis et mon mari, je m’adonne à mon sport favori. C’est si bon.Je ne dissimule pas mon plaisir de déguster ce membre et le suce en gémissant. L’homme que j’ai en bouche illegal bahis siteleri ne tarde pas à réagir à ma caresse buccale. Il respire de plus en plus fort, au fur et à mesure que je m’applique sur sa verge tendue. Je me délecte des quelque gouttes de liquide séminal qui perle de son méat. Il coupe soudain mon plaisir en pleine action.« Doucement ! Les messieurs autour de nous, seraient déçus que tu conclue trop vite ! »Malgré mon habitude de ce genre de situation, j’ai un instant de panique. Seraient-ils plus nombreux sans que je ne les ai entendu arriver ? Je demande d’une voix blanche :« Vous êtes combien ? »Mon mari me répond évasivement :« C’est une surprise. Je ne sais pas ? Qu’en penses-tu ? En tout cas ça fait bien parti de tes fantasmes non ? »Il a raison. Mais mon esprit est en proie à de multiples questions. Je suis très excitée et combien de fois, fantasmais-je sur de telle situations. Mais étaient-ils juste quatre où vraiment plus nombreux à se masturber devant une salope entrain de sucer une queue?Christian en remet une couche en me disant :« En tout cas, tu leurs plais beaucoup, de ce que je peux voir ! »Savoir que des inconnus me matent et me désirent suffit pour que je me soumette à leurs désirs. Loin d’enlever mon foulard, je reprends en bouche mon jouet préféré. Je l’enfonce un peu plus dans ma gorge. J’aime tant cette sensation où une verge utilise ma bouche. Mais ce n’est pas la même verge qui entre dans ma bouche. La grosseur, l’odeur et le goût sont différents et canlı bahis siteleri je ne reconnais aucun de mes amis. Mais,, pensant à mes admirateurs, je veux leur donner plus de spectacle et je tends mes mains pour , à tâtons, saisir des queues qui seraient à ma porter. Tout en continuant de sucer, je branle deux autre verge. On me place ensuite à quatre pattes. J’imagine ces regards posés sur moi. Des mains parcourent mon corps, soupèsent mes seins, fouilles ma chatte crémeuse. Mon désir monte d’un cran lorsqu’une verge me pénétrer longuement. Un pouce pénètre mon œillet qui s’ouvre sous la pression. Une main me claque les fesses.Mon plaisir grandissant à l’unisson avec les assauts de ces mâles, je m’applique avec gourmandise à pomper les queue qui se présentent à ma bouche. Une déferlante de plaisir m’emporte sans retenue. Je suis baisée, tripotée, fouillée par je ne sais qui. Tout mon corps est à l’écoute de ces mains et de ces queues qui me font tant de plaisirs.Pendant mon orgasme, des hommes éjaculent en moi et sur moi. Les cris je jouissance des mâles m’emporte dans d’infinies délires orgasmiques.Dans cette extase, dans un état second, je bois tout ce qui éjacule à portée de ma bouche.Un dernier assaut où le gland s’exprime au fond de mon cul donne le coup de grâce à mon plaisir.Le temps de me remettre de mon orgasme qu’Alain m’enlève le bandeau. Je suis éblouie par le soleil et un peu éberluée, je ne vois que mes amis tout sourire devant moi et la queue pendante. Mutine, je demande à mon homme :«  Mais… il y avait vraiment combien d’hommes à se servir de moi ? »«  Tu veux vraiment le savoir ? » « Oui bien sûr ! »Et là, tout les quatre en rigolant à gorges déployées, se moquant de ma candeur, me disent :« Surprise !!!! Tu ne le saura pas !!!! »

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Yer işareti koy Kalıcı Bağlantı.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir