Fantasme… Partie 5 Soumission

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Fantasme… Partie 5 SoumissionTout le monde est passé sous la douche.Les hommes sont habillés mais nous sommes restées en peignoir, le temps de préparer un en-cas.Il n’est pas loin de 18H00 et nous avons tous faim. Un petit menu composé de salades et sandwichs accompagnés de vins est sur la table du salon. Nous restons silencieuses et écoutons les hommes parler tout en grignotant. D’abord la conversation relatait nos ébats de tout à l’heure et s’est ensuite axée sur la soirée à venir. Ils sont d’accord pour de nouvelles règles qu’ils établiront seuls. Si je suis une soumise parfaite, Corentin tiens à ce que Marie me remplace dans le rôle et Stéphane ri en disant que nous ne serions pas trop de deux. Patrick surenchéri pour nous trois.« Pourquoi ne pas profiter du fait que ces dames soient disposées à satisfaire tous nos caprices ? ». Proposition approuvée sans notre avis. Marie est toute rouge.Rouge d’excitation et Chloé a retrouvé son regard de fausse timide. Stéphane propose de tirer au sort pour que chacun d’eux possède sa petite esclave sexuelle. Corentin lui, préfère le partage. Patrick serait pour nous laisser le choix. Et ils finissent par tomber d’accord. Chacun se servirait comme il l’entendrait. Notre tempérament de salopes aimant les jeux de soumission les satisferait des façons qu’ils choisiraient. Décision prise en nous demandant de commencer par enlever nos peignoirs. Nous obéissons. Corentin a un petit rire en avouant qu’ils avaient vraiment beaucoup de chances et que nous devrions tous vivre ensembles. Stéphane ajoute qu’il en serait ravi et demanderait à une amie de l’accompagner. Patrick qui nous dévore des yeux chacune notre tour, avoue que la proposition le fait bander.Cette amie Stéphane… Ne pourrait-elle pas venir ce soir ?Marie toujours gourmande… Mais Stéphane dit que non, elle n’était pas libre sinon elle serait là. Qu’il pourrait lui demander d’être là le lendemain et Marie lui dit de l’inviter. Nous débarrassons les reliefs de la pause casse-croûte tandis que la conversation reprend et on sent nos hommes de nouveau prêts à satisfaire leurs désirs de sexe.La question étant de choisir un nouveau jeu. Corentin annonce qu’il a une idée et les autres approuvent. Je vais pouvoir me venger comme je l’entends ou choisir une humiliation qui m’exciterait pour mes petites copines. C’est à moi de parler et je n’hésite pas une seconde. J’aimerai que Marie soit attachée yeux bandés et cravachée. Et qu’on s’occupe de son pubis… J’aimerai qu’elle soit lisse et que ce soit fait ici devant tout le monde.Rire de Patrick qui précise que j’ai vraiment très envie de me venger et Marie n’a pas l’air d’apprécier. Elle rejette mes idées et semble sérieuse. Elle n’a pas envie de jouer cette fois mais Corentin lui coupe la parole.Marie a passé son temps à humilier Juliette et elle ne ratera pas l’occasion avec Chloé… Elle adore dominer les femmes mais elle a toujours refusé de montrer son autre facette avec elles. Avec moi, c’est une autre histoire… Marie se transforme en bonne petite femme docile qui adore être traitée comme elle traite ses conquêtes. J’aime beaucoup ton idée Juliette et Marie va obéir. Et pour Chloé ?J’aimerai la voir en femme fontaine comme hier… Mais que ce soit l’un de vous qui la fasse gicler. Et… J’aimerai…J’hésite à continuer me demandant si je ne vais pas passer pour une véritable perverse. Il y a quelques années, nous avions échangé des photos d’exhibition avec un couple du net et sur deux de ces photos, la femme accroupie faisait pipi par terre devant son mari. L’air extasié ou peu s’en fallait, un peu comme si elle jouissait. Et peut-être jouissait-elle… Ces photos m’avaient beaucoup excitée. Je n’avais pas osé en parler à Patrick. Mais ensuite, chaque fois que nous partagions une femme, l’envie de la voir uriner devant moi, la voir rougir de honte en obéissant était très forte. Quant à lui avouer que j’étais très tentée de le faire moi-même, pas question.Et un jour, alors que nous étions en promenade en bord de mer, une envie pressante me prend et Patrick me dit de le faire sur place. Il y a des gens qui se promènent un peu plus loin mais il insiste. Il me dit de relever ma robe et de faire pipi devant lui. Nos promenades finissant souvent en exhibitions photos, ou simplement parce qu’il adorait me savoir nue sous mes robes ou jupes, je ne porte pas de culotte. Je vois des gens qui se dirigent dans notre direction et refuse ce qu’il demande mais Patrick insiste. «  Je veux te voir pisser salope ! Ou je t’enlève ta robe et te fesse devant tout le monde ! » Evidemment il ne l’aurait pas fait mais il sait que ce qu’il dit m’excite. Il a sorti son appareil photo et me vise en reculant tandis que je m’accroupie. « Relève l’arrière de ta robe plus haut ! Si on te regarde je veux qu’on puisse voir tes fesses… Relève la plus haut et montre bien tes seins ! Ecarte bien ta chatte des doigts… Allez pisse ma belle !».Le soir même ces photos étaient sur le site et Patrick me faisait me caresser en les regardant. Puis il me fait pisser nue et debout sur notre balcon. Souvent en promenades ou à la maison, Patrick terminait nos jeux en me faisant pisser. Et pisser devant lui me faisait jouir…Et j’adorais ça !Stéphane m’encourage à continuer alors que Chloé me fusille du regard en secouant négativement la tête. Stéphane ajoute qu’il veut absolument la voir faire. Patrick a sorti son sexe et prend la main de Chloé assise à ses côtés lui demandant de s’occuper de lui. Il est dur et tendu et la jolie brune le caresse.Moi aussi je veux voir çà… Et Chloé obéira. Comme elle vient de le faire en me caressant. A nous de lui donner envie de nous exciter en obéissant. Juliette je sais que tu as une idée alors exprime là où la première à être fessée ce sera toi. Voir mon mari se servir de Chloé éveille nos sens et Stéphane dit à Marie de le sucer. La jolie rousse toujours prête ne se fait pas prier. Un regard de Patrick et je me lance.J’aimerai qu’elle fasse pipi par terre devant tout le monde…Chloé ne bouge plus sa main et semble prête à dire quelque chose mais le rire grave de Patrick l’en empêche.J’en étais sûr ! Je savais que c’est à ça que tu pensais ! Tu es vraiment une belle salope ma chérie !Chloé est sans voix mais je la sens furibonde, Marie me fixe d’un air mi- surpris mi amusé mais n’a pas le temps de dire « ouf », Stéphane lui prenant les cheveux pour qu’elle continue à le sucer. Corentin semble lui aussi amusé et se lève pour se diriger vers moi. Il bande lui aussi et je sais ce qu’il veut. Debout devant moi, sa grosse queue dans ma bouche il pousse un profond soupir.Nous commencerons par nous occuper de fesser ma femme et pendant que je la fesserai, elle s’occupera de vos petites chattes… Ensuite je raserai le pubis de Marie… Juliette tu as une imagination débordante pour les vengeances et j’ai hâte d’exaucer tes désirs. C’est surtout que regarder une femme faire pipi excite beaucoup Juliette. Elle aimait regarder des photos de femmes et ensuite elle pissait devant moi… N’est-ce pas ma chérie ? Et humiliée ainsi la faisait jouir comme une salope ! Je propose qu’une fois que nous aurons fait pisser Chloé… Ce soit au tour de Marie d’être humiliée ainsi et nous terminerons par Juliette… Et pourquoi ne pas lui faire faire pipi sur Marie pour se venger… Nous verrons ! Nous avons toute la soirée et la nuit…Tout en suçant Corentin, je regarde Patrick, sa grande main sur la tête de Chloé qui s’active sur lui. C’est Stéphane qui en parle et son idée est adoptée par les deux autres. Nous sommes toutes les trois sur le canapé, et deux d’entre nous sucent l’un d’eux tandis qu’il mange la troisième. Et nous changeons chaque fois que celle qui est mangée a joui. La chaleur et l’hygiène nous pousse à une mini douche avant chaque changement de partenaire. Chaque homme nous fait jouir une fois avec sa bouche. Nous léchant sexe et anus.Puis ils tirent les cartes comme si nous n’étions que des poupées à se distribuer. A nous de les faire jouir et le sort m’a désignée pour Stéphane. Marie est pour Patrick et Chloé échoit à Corentin. Sucer Stéphane m’excite énormément et il se lâche de plus en plus même s’il reste le plus réservé des trois. Ce sont des ordres secs qu’il me donne maintenant et ses gestes sont plus brusques. Je veux te baiser ! C’est vraiment trop excitant de savoir qu’on peut faire ce qu’on veut d’une femme…Nos trois hommes sont vraiment des étalons et c’est heureux car je ne sais pas qui de moi ou des autres est la plus demandeuse. Corentin m’a confié que Marie pouvait jouir des heures, ce qui est également mon cas et Chloé ne semble jamais se lasser des jeux sexuels.Les commentaires échangés par nos compagnons sont de plus en plus humiliants. Ils se détaillent ce qu’ils nous font et nos réactions. Humiliants et si excitants. Aucune de nous ne parle. Juste des gémissements et des cris de plaisir. Je suis allongée à même le parquet, les mollets sur ses épaules de Stéphane qui me prend doucement tout en pinçant mes tétons pour me faire gémir de douleur.J’entends Patrick dire à Marie qu’il veut qu’elle lui demande de l’enculer.Et Marie assise sur lui le fait de sa voix voilée. Il lui enjoint de recommencer et exige que tout le monde l’entende et Marie obéit le criant presque. Puis elle crie vraiment quand mon mari la pénètre pour la sodomiser. Je peux voir Marie secouée par les coups ses reins de Patrick qui l’encule sans ménagement.L’entendre crier donne envie à Stéphane de faire pareil et il saisit mes chevilles, basculant mes jambes vers le haut. Il transpire et sa peau brille de sueur. «  Je veux ton cul Juliette… » Je crie moi aussi quand sa queue trempée par ma chatte s’engouffre d’un coup entre mes reins. Marie geint sans discontinuer. Puis j’entends les « non ! non ! Oui… oh oui ! »  de Chloé quand Corentin se décide à imiter ses copains. Les cris de mes deux compagnes se mêlent à mes démonstrations de plaisir. «  Quel cul notre Chloé !Et elle adore se le faire prendre ! Dit- le salope ! ».Je jouis en entendant Chloé dire qu’elle adore se faire sodomiser. Corentin a préparé sa femme devant nous. Laisse et collier. Elle porte mon masque et Corentin lui a lié les mains ensembles dans le dos avec une tresse de cuir. Elle a sur elle les pinces à seins que j’avais la veille et cette fois, les pointes de seins de Marie sont durement pincées. Elle crie sous chaque pince et ne cesse plus de geindre quand elles sont posées. Corentin la gifle lui intimant l’ordre de se taire. De petites gifles assez sèches qui laissent supposer que notre rousse est un tantinet masochiste. Personne ne parle estimant que Corentin sait parfaitement ce qu’il fait. Elle laisse également échapper un cri quand il met en place son bijou d’anus d’un coup. Marie s’est tue mais il est clair que les pinces lui font mal. Un ordre de son mari et elle est à quatre pattes sur le parquet et sans un mot, Corentin nous place Chloé et moi sur le canapé. Puis il approche sa femme de nous, tirant sur la laisse sans se préoccuper de Marie tout en nous ordonnant d’écarter les jambes. Il parle sèchement et je ne le connaissais pas si brusque. Marie est aussi rouge de honte que moi quand on m’humilie et nous avons tous compris que Corentin sait parfaitement ce qu’il fait. Il ne cesse de l’appeler « salope » et même la traite de « petite pute », ce qu’il n’avait jamais fait jusqu’ici. Le premier claquement me fait sursauter. Marie contient un cri sous le coup de cravache et obéit à son mari qui lui ordonne de lécher balçova escort Chloé, assise cuisses ouvertes devant elle. Ce ne sont que des petits coups secs mais qui ne cessent pas tout le temps que Marie mange notre jolie brune. Corentin dit à Chloé de poser ses pieds sur les épaules de sa femme et de lui offrir sexe et anus à lécher.Les petits coups pleuvent tandis que Marie lèche notre compagne en geignant sous les regards de tous. Corentin encourage Chloé à utiliser la bouche de sa femme comme elle l’entend, qu’elle fasse ce qu’elle veut d’elle pendant qu’il la cravache. Ce sont certainement les mots qui l’excitent et Chloé jouit en se frottant sur la bouche de la rousse. C’est sur moi que Marie officie maintenant et j’ai ma main dans ses cheveux pour la diriger.J’entends Patrick dire que le cul de Marie doit être brûlant et que le voir zébré par la cravache est très excitant. Je demande à Marie de se retourner pour me montrer et Corentin tire sur sa laisse. Les marques de la cravache sur ses fesses prouvent que Marie aime vraiment avoir mal. Jamais je n’ai eu ce genre de marques et quelquefois mes fessées avec Patrick étaient pourtant douloureuses.C’est très excitant de voir ce joli cul rougit et zébré et je demande à Corentin de continuer à cravacher Marie devant moi tandis que je me caresse. Notre salope se tortille et se plaint sous chaque coup mais ne demande pas à son homme d’arrêter.La savoir aussi soumise m’excite beaucoup et je le dis. Je ne veux rien rater du spectacle et demande à Chloé de me lécher. Je jouis sous la langue de ma compagne qui titille mon clitoris avec son doigt qui me fouille l’anus, regardant les fesses de Marie se tortiller devant moi.Marie est allongée sur le parquet, toujours attachée et masquée, cuisses largement ouvertes devant nous tous. Corentin lui a enlevé ses pinces.Leurs commentaires sur notre compagne soumise font bander nos hommes. Ils détaillent ses tétons aplatis par le pincement et ses fesses rouges et marquées, sa chatte trempée et son anus pris par le bijou. Ils bandent tous les trois et je sens Chloé à nouveau excitée. Ses yeux vont des queues tendues à Marie offerte.Je remarque à haute voix que Marie ne mouillait pas autant pendant qu’elle était fouettée et qu’être exposée comme elle l’était maintenant devait beaucoup exciter cette salope. J’explique que sentir des mains sur moi sans savoir qui faisait quoi m’avait vraiment fait honte et que Marie méritait cette humiliation. Et ils ne se font pas prier. Marie les suce à tour de rôle tandis qu’ils la caressent et la doigtent, Corentin lui relève les jambes en lui demandant si elle aime être humiliée ainsi mais Marie ne répond pas trop occupée à reprendre souffle. Patrick nous fait signe de venir et nous nous agenouillons chacune notre tour sur la bouche de la rousse, lui mouillant le visage de nos chattes trempées.Elle geint chaque fois que quelqu’un lui touche les tétons mais je ne peux m’empêcher de les prendre et de les faire rouler entre mes doigts. Corentin ! Enlève-lui son bijou… On va la sodomiser chacun notre tour…C’est Stéphane qui a parlé et Corentin s’exécute, enlevant le rosebud sans la moindre prévenance. Chacun des hommes sodomise Marie sans qu’elle sache qui l’encule et elle jouit chaque fois qu’ils se l’échangent. Preuve que la situation l’excite bien plus que le simple fait d’être sodomisée. Corentin m’a collé la bouche contre sa queue après être sorti des fesses de Marie et je le suce et Stéphane a fait de même avec Chloé.Ca les excite beaucoup de nous faire sucer après une sodomie, surtout quand ils sodomisent une autre que celle qui les suce. Toujours masquée, attachée et écartée, la pauvre Marie se fait raser le pubis par Corentin devant nous et les commentaires sont très crus et humiliants. Corentin ne se gêne pas pour doigter sa femme de temps à autre et arrêter au moment où il sent qu’elle va jouir la traitant chaque fois de « petite pute exhibitionniste ».Une fois le pubis de sa femme lisse, chacun y va de son appréciation. Les hommes avouent qu’ils adorent les chattes lisses. Avec nous, l’idéal aurait été que nous ne le soyons pas. Il est vrai que Patrick et Stéphane ne nous ont pas vu Chloé et moi avec nos toisons. Mais ils sont d’accord pour dire que trois pubis poilus, blond, roux et noir devaient être très excitant.Corentin a un petit rire et nous demande de ne plus nous raser le pubis à partir du surlendemain. Notre prochaine rencontre étant à définir, nous avoir toutes les trois naturelles seraient très excitant. Ils sont d’accord et nous n’avons rien à dire. Cela fait des années que je suis lisse… J’obéirai comme toujours. Les hommes décident de faire jouir une nouvelle fois Marie et cherchent une idée. Ensuite, ce sera au tour de Chloé et ils sont très impatients. C’est l’occasion de voir si Marie est capable d’avoir un orgasme comme je le fais. Sans qu’elle ne se touche… Juste en l’excitant et en l’humiliant… J’ai réussi à faire jouir Chloé ainsi ce matin. On en apprend des choses ! Vous n’avez pas du dormir beaucoup petites salopes ! Bonne idée Juliette… Essaie donc et ma femme et moi te remercieront plus tard si elle y parvient.Il n’a fallu qu’une dizaine de minutes pour que Marie toujours allongée ne se torde en répétant ce que je lui ordonnais de dire, avouant qu’elle aimait être traitée comme une pute soumise par les hommes devant ses amies. Puis j’ai insisté pour aller plus loin et voir si elle pouvait jouir en étant fouettée. Corentin la cravachant moins fortement mais plus souvent, Chloé lui faisant répéter qu’elle aimait être fouettée, notre jolie rousse a fini par se contracter encore, criant qu’elle aimait être cravachée comme une salope.Super idée Juliette. Marie n’avait jamais jouit de ces manières. Mais à partir d’aujourd’hui, je ne raterai pas une occasion. Nous allons faire une pause et laissez Marie reprendre son souffle.Sous la douche, Marie m’avoue qu’être humiliée par nos hommes et jouir devant Chloé et moi la rendu dingue d’excitation. Jouir sans même se toucher sous les yeux de tous et sous la cravache était des premières fois si excitantes qu’elle avait hâte de renouveler l’expérience.Chloé va être humiliée… Elle est impatiente et sa timidité réelle la rend plus excitante encore. Et je le dis à tous. Debout et tournant sur elle-même pour que nous détaillons son corps, elle obéit à tout ce qu’on lui demande. Marie et moi sommes les premières à dire qu’elle est superbe. Un visage fin et des yeux immenses, une grande bouche pulpeuse et un corps à tomber. Des faux airs de Mélanie Griffiths plus jeune et plus « salope » et un corps de playmate. Patrick l’a fait se baisser en avant pour nous présenter ses fesses et lui plante un doigt dans l’anus en lui disant de remuer son joli cul et elle ne rechigne pas. Puis il lui pose son bijou d’anus. Ensuite les pinces à seins et cette fois encore, le réglage est fait pour être douloureux. La jeune femme dit qu’elle a mal à peine sa pointe de sein pincée mais Patrick s’occupe déjà de l’autre en lui disant que ça passerait. Les tétons sont écrasés par le métal et Chloé a les larmes aux yeux. C’est très excitant de la voir souffrir tout en obéissant et la respiration de Marie me prouve que je ne suis pas la seule à apprécier.Les hommes n’ont pas voulu que Chloé soit masquée et bien au contraire, elle devra se regarder gicler. Si elle oublie de le faire, elle sera cravachée. Patrick demande si elle est capable de faire fontaine plusieurs fois et Chloé yeux baissés avoue qu’elle n’en sait rien. Parfois elle y parvient deux ou trois fois. Mon mari lui demande de s’assoir sur le fauteuil, les fesses le plus au bord possible et lui donne un coussin. Place le sous tes reins… Je vais commencer mais tu devras gicler trois fois… Une fontaine pour chacun devant tout le monde ! Et si quelqu’un veut faire quelques photos… Juste pour nous bien sûr !Marie est revenue avec un appareil photo et Stéphane le lui demande arguant qu’il saura s’en servir. Chloé est en position, reins et jambes relevées et écartées, les chevilles tenues par Corentin qui debout à côté d’elle bande juste au-dessus de son visage. Patrick assis aux pieds du fauteuil, écarte la chatte de Chloé des doigts et se baisse pour passer sa langue sur sa fente gluante. La brunette est trempée. Ainsi offerte, Chloé me fait mouiller. Marie ! Vient t’agenouiller devant Chloé ! Et toi Chloé n’oublie pas de te regarder asperger notre petite pute de Marie.Mon homme ordonne lui aussi, et comme Corentin il appelle Marie « petite pute » et elle lui est soumise.Il veut son visage juste en face de la chatte offerte et une fois Marie en place, il enfonce index et majeur dans le sexe déjà bien ouvert par le désir. Et sans attendre, il commence des va et vient rapides et profonds.Il sait s’y prendre et l’a fait assez souvent avec moi. Mais je ne suis pas vraiment fontaine, en tous cas pas autant que certaines femmes que j’ai vu en photos ou vidéos.Ni comme notre jolie brune. Aussitôt Chloé soupire et se tortille sous les doigts qui s’enfoncent et caressent son point G. Très vite la jeune femme halète, murmure des mots désordonnés tandis que Corentin la traite de « salope humiliée » et lui demande de se laisser aller.Allez jolie salope ! Tout le monde te regarde ! N’oublie pas de regarder toi aussi ! Et toi Marie ouvre la bouche !Patrick branle Chloé très fort et on voit son lourd poignet bouger très vite. Ses gros doigts doivent la masser avec fermeté. C’est plus une cataracte qu’une fontaine quand Chloé explose en criant, inondant le visage et le corps de Marie. Un long jet qui a frappé le visage de la rousse et qui l’a éclaboussé jusqu’aux seins. Mais ce n’était pas parfait et Patrick va punir Chloé qui n’a pas regardé. Elle dit qu’elle n’a pas pu, que c’était trop fort, qu’elle regardera la prochaine fois mais elle se défend toujours quand elle est ventre au fauteuil et fesses offertes. Patrick propose à Stéphane la cravache mais l’autre préfère continuer les photos. Patrick n’est pas tendre et les claquements font sursauter sa victime chaque fois. Un coup… Un cri ! Et les coups marquent les jolies fesses fermes chaque fois. Chloé est comme Marie. Moi je ne supporterai pas.La punition dure un petit moment et ma petite chérie reprend sa place assise. Les yeux brillants elle me fixe et murmure ce que je prends pour un « j’ai trop mal ». JTout le monde est passé sous la douche.Les hommes sont habillés mais nous sommes restées en peignoir, le temps de préparer un en-cas. Il n’est pas loin de 18H00 et nous avons tous faim. Un petit menu composé de salades et sandwichs accompagnés de vins est sur la table du salon. Nous restons silencieuses et écoutons les hommes parler tout en grignotant. D’abord la conversation relatait nos ébats de tout à l’heure et s’est ensuite axée sur la soirée à venir. Ils sont d’accord pour de nouvelles règles qu’ils établiront seuls. Si je suis une soumise parfaite, Corentin tiens à ce que Marie me remplace dans le rôle et Stéphane ri en disant que nous ne serions pas trop de deux. Patrick surenchéri pour nous trois. « Pourquoi ne pas profiter du fait que ces dames soient disposées à satisfaire tous nos caprices ? ». Proposition approuvée sans notre avis. Marie est toute rouge d’excitation et Chloé a retrouvé son regard de fausse timide. Stéphane propose de tirer au sort pour que chacun d’eux possède sa petite esclave sexuelle. Corentin lui, préfère le partage. Patrick serait pour nous laisser le balçova escort bayan choix. Et ils finissent par tomber d’accord. Chacun se servirait comme il l’entendrait. Notre tempérament de salopes aimant les jeux de soumission les satisferait des façons qu’ils choisiraient. Décision prise en nous demandant de commencer par enlever nos peignoirs. Nous obéissons. Corentin a un petit rire en avouant qu’ils avaient vraiment beaucoup de chances et que nous devrions tous vivre ensembles. Stéphane ajoute qu’il en serait ravi et demanderait à une amie de l’accompagner. Patrick qui nous dévore des yeux chacune notre tour, avoue que la proposition le fait bander.Cette amie Stéphane… Ne pourrait-elle pas venir ce soir ?Marie toujours gourmande… Mais Stéphane dit que non, elle n’était pas libre sinon elle serait là. Qu’il pourrait lui demander d’être là le lendemain et Marie lui dit de l’inviter. Nous débarrassons les reliefs de la pause casse-croûte tandis que la conversation reprend et on sent nos hommes de nouveau prêts à satisfaire leurs désirs de sexe. La question étant de choisir un nouveau jeu. Corentin annonce qu’il a une idée et les autres approuvent. Je vais pouvoir me venger comme je l’entends ou choisir une humiliation qui m’exciterait pour mes petites copines. C’est à moi de parler et je n’hésite pas une seconde. J’aimerai que Marie soit attachée yeux bandés et cravachée. Et qu’on s’occupe de son pubis… J’aimerai qu’elle soit lisse et que ce soit fait ici devant tout le monde.Rire de Patrick qui précise que j’ai vraiment très envie de me venger et Marie n’a pas l’air d’apprécier. Elle rejette mes idées et semble sérieuse. Elle n’a pas envie de jouer cette fois mais Corentin lui coupe la parole. Marie a passé son temps à humilier Juliette et elle ne ratera pas l’occasion avec Chloé… Elle adore dominer les femmes mais elle a toujours refusé de montrer son autre facette avec elles. Avec moi, c’est une autre histoire… Marie se transforme en bonne petite femme docile qui adore être traitée comme elle traite ses conquêtes. J’aime beaucoup ton idée Juliette et Marie va obéir. Et pour Chloé ?J’aimerai la voir en femme fontaine comme hier… Mais que ce soit l’un de vous qui la fasse gicler. Et… J’aimerai… J’hésite à continuer me demandant si je ne vais pas passer pour une véritable perverse. Il y a quelques années, nous avions échangé des photos d’exhibition avec un couple du net et sur deux de ces photos, la femme accroupie faisait pipi par terre devant son mari. L’air extasié ou peu s’en fallait, un peu comme si elle jouissait. Et peut-être jouissait-elle… Ces photos m’avaient beaucoup excitée. Je n’avais pas osé en parler à Patrick. Mais ensuite, chaque fois que nous partagions une femme, l’envie de la voir uriner devant moi, la voir rougir de honte en obéissant était très forte. Quant à lui avouer que j’étais très tentée de le faire moi-même, pas question.Et un jour, alors que nous étions en promenade en bord de mer, une envie pressante me prend et Patrick me dit de le faire sur place. Il y a des gens qui se promènent un peu plus loin mais il insiste. Il me dit de relever ma robe et de faire pipi devant lui. Nos promenades finissant souvent en exhibitions photos, ou simplement parce qu’il adorait me savoir nue sous mes robes ou jupes, je ne porte pas de culotte. Je vois des gens qui se dirigent dans notre direction et refuse ce qu’il demande mais Patrick insiste. «  Je veux te voir pisser salope ! Ou je t’enlève ta robe et te fesse devant tout le monde ! » Evidemment il ne l’aurait pas fait mais il sait que ce qu’il dit m’excite. Il a sorti son appareil photo et me vise en reculant tandis que je m’accroupie. « Relève l’arrière de ta robe plus haut ! Si on te regarde je veux qu’on puisse voir tes fesses… Relève la plus haut et montre bien tes seins ! Ecarte bien ta chatte des doigts… Allez pisse ma belle !».Le soir même ces photos étaient sur le site et Patrick me faisait me caresser en les regardant. Puis il me fait pisser nue et debout sur notre balcon. Souvent en promenades ou à la maison, Patrick terminait nos jeux en me faisant pisser. Et pisser devant lui me faisait jouir…Et j’adorais ça !Stéphane m’encourage à continuer alors que Chloé me fusille du regard en secouant négativement la tête. Stéphane ajoute qu’il veut absolument la voir faire. Patrick a sorti son sexe et prend la main de Chloé assise à ses côtés lui demandant de s’occuper de lui. Il est dur et tendu et la jolie brune le caresse.Moi aussi je veux voir çà… Et Chloé obéira. Comme elle vient de le faire en me caressant. A nous de lui donner envie de nous exciter en obéissant. Juliette je sais que tu as une idée alors exprime là où la première à être fessée ce sera toi. Voir mon mari se servir de Chloé éveille nos sens et Stéphane dit à Marie de le sucer. La jolie rousse toujours prête ne se fait pas prier. Un regard de Patrick et je me lance.J’aimerai qu’elle fasse pipi par terre devant tout le monde…Chloé ne bouge plus sa main et semble prête à dire quelque chose mais le rire grave de Patrick l’en empêche.J’en étais sûr ! Je savais que c’est à ça que tu pensais ! Tu es vraiment une belle salope ma chérie !Chloé est sans voix mais je la sens furibonde, Marie me fixe d’un air mi- surpris mi amusé mais n’a pas le temps de dire « ouf », Stéphane lui prenant les cheveux pour qu’elle continue à le sucer. Corentin semble lui aussi amusé et se lève pour se diriger vers moi. Il bande lui aussi et je sais ce qu’il veut. Debout devant moi, sa grosse queue dans ma bouche il pousse un profond soupirNous commencerons par nous occuper de fesser ma femme et pendant que je la fesserai, elle s’occupera de vos petites chattes… Ensuite je raserai le pubis de Marie… Juliette tu as une imagination débordante pour les vengeances et j’ai hâte d’exaucer tes désirs. C’est surtout que regarder une femme faire pipi excite beaucoup Juliette. Elle aimait regarder des photos de femmes et ensuite elle pissait devant moi… N’est-ce pas ma chérie ? Et humiliée ainsi la faisait jouir comme une salope ! Je propose qu’une fois que nous aurons fait pisser Chloé… Ce soit au tour de Marie d’être humiliée ainsi et nous terminerons par Juliette… Et pourquoi ne pas lui faire faire pipi sur Marie pour se venger… Nous verrons ! Nous avons toute la soirée et la nuit…Tout en suçant Corentin, je regarde Patrick, sa grande main sur la tête de Chloé qui s’active sur lui. C’est Stéphane qui en parle et son idée est adoptée par les deux autres. Nous sommes toutes les trois sur le canapé, et deux d’entre nous sucent l’un d’eux tandis qu’il mange la troisième. Et nous changeons chaque fois que celle qui est mangée a joui. La chaleur et l’hygiène nous pousse à une mini douche avant chaque changement de partenaire. Chaque homme nous fait jouir une fois avec sa bouche. Nous léchant sexe et anus.Puis ils tirent les cartes comme si nous n’étions que des poupées à se distribuer. A nous de les faire jouir et le sort m’a désignée pour Stéphane. Marie est pour Patrick et Chloé échoit à Corentin. Sucer Stéphane m’excite énormément et il se lâche de plus en plus même s’il reste le plus réservé des trois. Ce sont des ordres secs qu’il me donne maintenant et ses gestes sont plus brusques. Je veux te baiser ! C’est vraiment trop excitant de savoir qu’on peut faire ce qu’on veut d’une femme… Nos trois hommes sont vraiment des étalons et c’est heureux car je ne sais pas qui de moi ou des autres est la plus demandeuse. Corentin m’a confié que Marie pouvait jouir des heures, ce qui est également mon cas et Chloé ne semble jamais se lasser des jeux sexuels.Les commentaires échangés par nos compagnons sont de plus en plus humiliants. Ils se détaillent ce qu’ils nous font et nos réactions. Humiliants et si excitants. Aucune de nous ne parle. Juste des gémissements et des cris de plaisir. Je suis allongée à même le parquet, les mollets sur ses épaules de Stéphane qui me prend doucement tout en pinçant mes tétons pour me faire gémir de douleur. J’entends Patrick dire à Marie qu’il veut qu’elle lui demande de l’enculer.Et Marie assise sur lui le fait de sa voix voilée. Il lui enjoint de recommencer et exige que tout le monde l’entende et Marie obéit le criant presque. Puis elle crie vraiment quand mon mari la pénètre pour la sodomiser. Je peux voir Marie secouée par les coups ses reins de Patrick qui l’encule sans ménagement.L’entendre crier donne envie à Stéphane de faire pareil et il saisit mes chevilles, basculant mes jambes vers le haut. Il transpire et sa peau brille de sueur. «  Je veux ton cul Juliette… » Je crie moi aussi quand sa queue trempée par ma chatte s’engouffre d’un coup entre mes reins. Marie geint sans discontinuer. Puis j’entends les « non ! non ! Oui… oh oui ! »  de Chloé quand Corentin se décide à imiter ses copains. Les cris de mes deux compagnes se mêlent à mes démonstrations de plaisir. «  Quel cul notre Chloé !Et elle adore se le faire prendre ! Dit- le salope ! ». Je jouis en entendant Chloé dire qu’elle adore se faire sodomiser. Corentin a préparé sa femme devant nous. Laisse et collier. Elle porte mon masque et Corentin lui a lié les mains ensembles dans le dos avec une tresse de cuir. Elle a sur elle les pinces à seins que j’avais la veille et cette fois, les pointes de seins de Marie sont durement pincées. Elle crie sous chaque pince et ne cesse plus de geindre quand elles sont posées. Corentin la gifle lui intimant l’ordre de se taire. De petites gifles assez sèches qui laissent supposer que notre rousse est un tantinet masochiste. Personne ne parle estimant que Corentin sait parfaitement ce qu’il fait. Elle laisse également échapper un cri quand il met en place son bijou d’anus d’un coup. Marie s’est tue mais il est clair que les pinces lui font mal. Un ordre de son mari et elle est à quatre pattes sur le parquet et sans un mot, Corentin nous place Chloé et moi sur le canapé. Puis il approche sa femme de nous, tirant sur la laisse sans se préoccuper de Marie tout en nous ordonnant d’écarter les jambes. Il parle sèchement et je ne le connaissais pas si brusque. Marie est aussi rouge de honte que moi quand on m’humilie et nous avons tous compris que Corentin sait parfaitement ce qu’il fait. Il ne cesse de l’appeler « salope » et même la traite de « petite pute », ce qu’il n’avait jamais fait jusqu’ici. Le premier claquement me fait sursauter. Marie contient un cri sous le coup de cravache et obéit à son mari qui lui ordonne de lécher Chloé, assise cuisses ouvertes devant elle. Ce ne sont que des petits coups secs mais qui ne cessent pas tout le temps que Marie mange notre jolie brune. Corentin dit à Chloé de poser ses pieds sur les épaules de sa femme et de lui offrir sexe et anus à lécher.Les petits coups pleuvent tandis que Marie lèche notre compagne en geignant sous les regards de tous. Corentin encourage Chloé à utiliser la bouche de sa femme comme elle l’entend, qu’elle fasse ce qu’elle veut d’elle pendant qu’il la cravache. Ce sont certainement les mots qui l’excitent et Chloé jouit en se frottant sur la bouche de la rousse. C’est sur moi que Marie officie maintenant et j’ai ma main dans ses cheveux pour la diriger.J’entends Patrick dire que le cul de Marie doit être brûlant et que le voir zébré par la cravache est très excitant. Je demande à Marie de se retourner pour me montrer et Corentin tire sur sa laisse. Les marques de la cravache sur ses fesses prouvent que Marie aime vraiment avoir mal. Jamais je n’ai eu ce genre escort balçova de marques et quelquefois mes fessées avec Patrick étaient pourtant douloureuses.C’est très excitant de voir ce joli cul rougit et zébré et je demande à Corentin de continuer à cravacher Marie devant moi tandis que je me caresse. Notre salope se tortille et se plaint sous chaque coup mais ne demande pas à son homme d’arrêter. La savoir aussi soumise m’excite beaucoup et je le dis. Je ne veux rien rater du spectacle et demande à Chloé de me lécher. Je jouis sous la langue de ma compagne qui titille mon clitoris avec son doigt qui me fouille l’anus, regardant les fesses de Marie se tortiller devant moi.Marie est allongée sur le parquet, toujours attachée et masquée, cuisses largement ouvertes devant nous tous. Corentin lui a enlevé ses pinces.Leurs commentaires sur notre compagne soumise font bander nos hommes. Ils détaillent ses tétons aplatis par le pincement et ses fesses rouges et marquées, sa chatte trempée et son anus pris par le bijou. Ils bandent tous les trois et je sens Chloé à nouveau excitée. Ses yeux vont des queues tendues à Marie offerte.Je remarque à haute voix que Marie ne mouillait pas autant pendant qu’elle était fouettée et qu’être exposée comme elle l’était maintenant devait beaucoup exciter cette salope. J’explique que sentir des mains sur moi sans savoir qui faisait quoi m’avait vraiment fait honte et que Marie méritait cette humiliation. Et ils ne se font pas prier. Marie les suce à tour de rôle tandis qu’ils la caressent et la doigtent, Corentin lui relève les jambes en lui demandant si elle aime être humiliée ainsi mais Marie ne répond pas trop occupée à reprendre souffle. Patrick nous fait signe de venir et nous nous agenouillons chacune notre tour sur la bouche de la rousse, lui mouillant le visage de nos chattes trempées. Elle geint chaque fois que quelqu’un lui touche les tétons mais je ne peux m’empêcher de les prendre et de les faire rouler entre mes doigts. Corentin ! Enlève-lui son bijou… On va la sodomiser chacun notre tour…C’est Stéphane qui a parlé et Corentin s’exécute, enlevant le rosebud sans la moindre prévenance. Chacun des hommes sodomise Marie sans qu’elle sache qui l’encule et elle jouit chaque fois qu’ils se l’échangent. Preuve que la situation l’excite bien plus que le simple fait d’être sodomisée. Corentin m’a collé la bouche contre sa queue après être sorti des fesses de Marie et je le suce et Stéphane a fait de même avec Chloé. Ca les excite beaucoup de nous faire sucer après une sodomie, surtout quand ils sodomisent une autre que celle qui les suce. Toujours masquée, attachée et écartée, la pauvre Marie se fait raser le pubis par Corentin devant nous et les commentaires sont très crus et humiliants. Corentin ne se gêne pas pour doigter sa femme de temps à autre et arrêter au moment où il sent qu’elle va jouir la traitant chaque fois de « petite pute exhibitionniste ». Une fois le pubis de sa femme lisse, chacun y va de son appréciation. Les hommes avouent qu’ils adorent les chattes lisses. Avec nous, l’idéal aurait été que nous ne le soyons pas. Il est vrai que Patrick et Stéphane ne nous ont pas vu Chloé et moi avec nos toisons. Mais ils sont d’accord pour dire que trois pubis poilus, blond, roux et noir devaient être très excitant. Corentin a un petit rire et nous demande de ne plus nous raser le pubis à partir du surlendemain. Notre prochaine rencontre étant à définir, nous avoir toutes les trois naturelles seraient très excitant. Ils sont d’accord et nous n’avons rien à dire. Cela fait des années que je suis lisse… J’obéirai comme toujours. Les hommes décident de faire jouir une nouvelle fois Marie et cherchent une idée. Ensuite, ce sera au tour de Chloé et ils sont très impatients. C’est l’occasion de voir si Marie est capable d’avoir un orgasme comme je le fais. Sans qu’elle ne se touche… Juste en l’excitant et en l’humiliant… J’ai réussi à faire jouir Chloé ainsi ce matin. On en apprend des choses ! Vous n’avez pas du dormir beaucoup petites salopes ! Bonne idée Juliette… Essaie donc et ma femme et moi te remercieront plus tard si elle y parvient.Il n’a fallu qu’une dizaine de minutes pour que Marie toujours allongée ne se torde en répétant ce que je lui ordonnais de dire, avouant qu’elle aimait être traitée comme une pute soumise par les hommes devant ses amies. Puis j’ai insisté pour aller plus loin et voir si elle pouvait jouir en étant fouettée. Corentin la cravachant moins fortement mais plus souvent, Chloé lui faisant répéter qu’elle aimait être fouettée, notre jolie rousse a fini par se contracter encore, criant qu’elle aimait être cravachée comme une salope.Super idée Juliette. Marie n’avait jamais jouit de ces manières. Mais à partir d’aujourd’hui, je ne raterai pas une occasion. Nous allons faire une pause et laissez Marie reprendre son souffle.Sous la douche, Marie m’avoue qu’être humiliée par nos hommes et jouir devant Chloé et moi la rendu dingue d’excitation. Jouir sans même se toucher sous les yeux de tous et sous la cravache était des premières fois si excitantes qu’elle avait hâte de renouveler l’expérience.Chloé va être humiliée… Elle est impatiente et sa timidité réelle la rend plus excitante encore. Et je le dis à tous. Debout et tournant sur elle-même pour que nous détaillons son corps, elle obéit à tout ce qu’on lui demande. Marie et moi sommes les premières à dire qu’elle est superbe. Un visage fin et des yeux immenses, une grande bouche pulpeuse et un corps à tomber. Des faux airs de Mélanie Griffiths plus jeune et plus « salope » et un corps de playmate. Patrick l’a fait se baisser en avant pour nous présenter ses fesses et lui plante un doigt dans l’anus en lui disant de remuer son joli cul et elle ne rechigne pas. Puis il lui pose son bijou d’anus. Ensuite les pinces à seins et cette fois encore, le réglage est fait pour être douloureux. La jeune femme dit qu’elle a mal à peine sa pointe de sein pincée mais Patrick s’occupe déjà de l’autre en lui disant que ça passerait. Les tétons sont écrasés par le métal et Chloé a les larmes aux yeux. C’est très excitant de la voir souffrir tout en obéissant et la respiration de Marie me prouve que je ne suis pas la seule à apprécier. Les hommes n’ont pas voulu que Chloé soit masquée et bien au contraire, elle devra se regarder gicler. Si elle oublie de le faire, elle sera cravachée. Patrick demande si elle est capable de faire fontaine plusieurs fois et Chloé yeux baissés avoue qu’elle n’en sait rien. Parfois elle y parvient deux ou trois fois. Mon mari lui demande de s’assoir sur le fauteuil, les fesses le plus au bord possible et lui donne un coussin. Place le sous tes reins… Je vais commencer mais tu devras gicler trois fois… Une fontaine pour chacun devant tout le monde ! Et si quelqu’un veut faire quelques photos… Juste pour nous bien sûr !Marie est revenue avec un appareil photo et Stéphane le lui demande arguant qu’il saura s’en servir. Chloé est en position, reins et jambes relevées et écartées, les chevilles tenues par Corentin qui debout à côté d’elle bande juste au-dessus de son visage. Patrick assis aux pieds du fauteuil, écarte la chatte de Chloé des doigts et se baisse pour passer sa langue sur sa fente gluante. La brunette est trempée. Ainsi offerte, Chloé me fait mouiller. Marie ! Vient t’agenouiller devant Chloé ! Et toi Chloé n’oublie pas de te regarder asperger notre petite pute de Marie.Mon homme ordonne lui aussi, et comme Corentin il appelle Marie « petite pute » et elle lui est soumise.Il veut son visage juste en face de la chatte offerte et une fois Marie en place, il enfonce index et majeur dans le sexe déjà bien ouvert par le désir. Et sans attendre, il commence des va et vient rapides et profonds.Il sait s’y prendre et l’a fait assez souvent avec moi. Mais je ne suis pas vraiment fontaine, en tous cas pas autant que certaines femmes que j’ai vu en photos ou vidéos.Ni comme notre jolie brune. Aussitôt Chloé soupire et se tortille sous les doigts qui s’enfoncent et caressent son point G. Très vite la jeune femme halète, murmure des mots désordonnés tandis que Corentin la traite de « salope humiliée » et lui demande de se laisser aller.Allez jolie salope ! Tout le monde te regarde ! N’oublie pas de regarder toi aussi ! Et toi Marie ouvre la bouche !Patrick branle Chloé très fort et on voit son lourd poignet bouger très vite. Ses gros doigts doivent la masser avec fermeté. C’est plus une cataracte qu’une fontaine quand Chloé explose en criant, inondant le visage et le corps de Marie. Un long jet qui a frappé le visage de la rousse et qui l’a éclaboussé jusqu’aux seins. Mais ce n’était pas parfait et Patrick va punir Chloé qui n’a pas regardé. Elle dit qu’elle n’a pas pu, que c’était trop fort, qu’elle regardera la prochaine fois mais elle se défend toujours quand elle est ventre au fauteuil et fesses offertes. Patrick propose à Stéphane la cravache mais l’autre préfère continuer les photos. Patrick n’est pas tendre et les claquements font sursauter sa victime chaque fois. Un coup… Un cri ! Et les coups marquent les jolies fesses fermes chaque fois. Chloé est comme Marie. Moi je ne supporterai pas. La punition dure un petit moment et ma petite chérie reprend sa place assise. Les yeux brillants elle me fixe et murmure ce que je prends pour un « j’ai trop mal ». Je décide de ne rien dire, la laissant se débrouiller.Les marques de la cravache m’excitent, Marie trempée m’excite et voir les hommes durs et tendus m’excite… Corentin et Patrick ont changé les rôles et déjà Chloé soupire tandis que notre hôte la fouille des doigts. Un ordre de Patrick me dit de remplacer Marie et j’objecte que c’était mon idée et que je préfère voir Marie trempée par notre amie.Tu vas obéir ! Et comme tu ne l’as pas fait de suite… Tu vas te mettre à quatre pattes… Ta frimousse au plus près possible de sa chatte et ta jolie bouche de salope grande ouverte… Et toi Marie, tu vas t’occuper de cravacher ma femme. Stéphane je veux des photos du cul de Juliette après… Et je le veux bien rouge son cul !Chloé crie et je crie aussi…Jamais je n’ai eu aussi mal et Marie me cingle les fesses sans me laisser le temps de respirer. J’entends Patrick dire à Chloé de ne pas oublier de se regarder gicler, de me dire de garder la bouche ouverte.Marie frappe sans arrêts et Stéphane dit qu’il m’enculerait bien comme çà. Les yeux pleins de larmes de douleur je n’éprouve aucun plaisir. Je vais abandonner et me relever quand Chloé se lâche et m’arrose. Comme la première fois je n’aime pas le goût amer du liquide qui m’emplit la bouche.Les yeux me piquent et je les essuie des doigts. Comme Marie j’en ai partout et ça coule sur mon ventre. J’entends Patrick féliciter Chloé qui a réussi à se regarder jouir. Chloé qui se dit épuisée et incapable de recommencer. Patrick a enlevé les pinces à Chloé et lui caresse les seins la faisant gémir de douleur chaque fois qu’il joue avec l’une de ses pointes, tandis que Corentin la doigte doucement.Stéphane lui, prend des photos de Chloé exposée à l’objectif. Marie est allongée sur le ventre dans un des canapés et semble épuisée. Ses fesses sont vraiment très marquées. Quant à moi, je n’ai jamais eu aussi mal après avoir été cravachée. Ce genre de fessée fait mal et je n’ai éprouvé aucun plaisir. Uniquement de la douleur. Chloé dit une nouvelle fois qu’elle n’arrivera plus à faire fontaine et qu’elle a besoin d’une pause. Nos trois dominateurs ont tous le sexe très dur. Ils regardent les photos prises et les commentent. Ils comparent nos culs marqués et c’est apparemment Marie qui a le plus souffert.Quand Patrick me montre les photos de nos fesses, je suis étonnée d’être aussitôt excitée. Il le voit et me sourit en disant que nous aurions d’autres occasions…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Yer işareti koy Kalıcı Bağlantı.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir